Triskell Interactive » Lethis at War

Lethis at War

01 Avr 2020
by Noodle

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien en cette période de confinement.
De notre côté cela ne change pas grand chose, nous travaillons tous en télétravail et nous continuons donc sans souci sur notre lancée. Il faut bien manger.

En revanche j’ai envie de faire bouger les choses du côté de Lethis en ce moment.
J’ai pas mal d’idées qui me viennent, pas mal d’envies aussi, la création d’une boutique en ligne, d’un artbook Lethis etc.
Mais comme je suis également un joueur de wargame, je me suis lancé un petit défi : trouver des figurines qui puissent s’intégrer dans l’univers de Lethis, les peindre aux couleurs de notre univers et peut être créer des règles pour pouvoir y jouer !

Comme nous nous inspirons beaucoup de l’époque Victorienne et du Second Empire, je suis allé piocher dans les fabricants de figurines historique, chez Wargames Foundry notamment et j’ai trouvé des troupes françaises de 1870 qui correspondent parfaitement aux troupes de l’Empire de Lethis.
Elles ont été sculptées par Alan Perry, qui a beaucoup oeuvré pour Warhammer dans les années 90.

J’ai également trouvé d’autres petites choses mais cela fera l’objet d’un autre article.
J’ai récupéré des décors que j’avais fait pour du wargame historique et j’ai monté une petite scénette pour vous présenter les figurines.
Je vais continuer sur cette lancée, en augmentant doucement les effectifs et les décors dans l’univers de Lethis et en réfléchissant à des règles simples. Je pense m’inspirer de Star Wars Legion notamment, pour les connaisseurs 😉

Je vous laisse donc en compagnie du Sergent William Kerbot et de ses soldats :

C’est le petit matin quand l’escouade du sergent Kerbot arrive au village. Le soleil se lève à peine mais déjà les hommes sont aux travaux des champs.
En voyant la petite troupe arriver, le chef du village, un dénommé Albert, se précipite à leur rencontre.
Le sergent prend les devants :
“Bonjour l’ami. Nous sommes à la recherche d’un dénommé Katan Altius, Maître Magicien de son état. Il est coupable de trahison envers l’Empire, un fait très grave en ces temps de guerre.
Nous sommes à sa recherche depuis plusieurs jours et il a été signalé ici, dans les landes. Avez vous des informations à nous fournir à ce sujet ?”

Le paysan est méfiant, il dit ne rien savoir, et qu’il aimerait mieux voir les soldats loin d’ici. Que le village est calme et qu’ils ne veulent pas d’ennui, surtout pas avec l’armée Impériale.

Le Sergent Kerbot est furieux.
“L’armée Impériale à tous les droits ici, vous n’êtes que des sujets de sa majesté l’Empereur, à qui vous devez le respect.”
“Nous sommes à la recherche d’un fugitif qui refuse de s’engager aux côtés de nos forces et qui préfère laisser mourir de braves soldats plutôt que de mettre sa puissance à leur service. Si vous n’êtes pas prêts à coopérer, nous allons passer outre vos recommandations.”

“Allez-y les gars, fouillez les baraques !”
Le sergent donne l’ordre et aussitôt les soldats s’exécutent dans un clinquement de métal.

Un petit groupe se détache et fouille les chaumières, en passant un rapide coup d’oeil par la fenêtre avant d’entrer prudemment à l’intérieur.
La puissance d’un magicien n’est pas à prendre à la légère, et les soldats ne savent que trop bien ce dont ils sont capables, même sur un champ de bataille.

Pendant que le premier groupe entre dans la maison, un second, dirigé par le Sergent, s’apprête à pousser la porte d’une autre chaumière.

“Faites gaffe en entrant là dedans les gars. On sait jamais…”
Mais la chaumière est vide, tout comme le reste du village.
Le Sergent fait regrouper ses hommes sur la place centrale, devant l’autel de Mémoire.

“Bien, messieurs, ce village est complètement vide de tout magicien. Et si j’en crois ma vieille moustache, y’a pas plus de magicien dans ce secteur que dans le trou du cul d’une vache. On reprend les bardas et on décolle. M’est avis que c’te bête là est partie se planquer dans la haute lande. On bivouaque en plein air cette nuit.”

Et la troupe passa son chemin, le magicien n’était toujours pas rattrapé, et la lande offrait de nombreuses cachettes pour un homme solitaire.
Tôt ou tard ils le trouveront se dit le Sergent. Ce ne sera pas une mince affaire, mais c’est la mission que lui a imposé l’Empereur, et il ne compte pas le décevoir…

Leave a Comment:

* - required fields

Triskell Interactive © 2020